Analyse institutionnelle

en institutions de soin ou de formation

2011

 

 

« Il n’y a qu’un seul danger au monde être ensemble et être seul », P. VALERY 


Objectifs

Ces séances sont un lieu d’expression et d’échange mis à disposition des salariés de l’institution pour qu’ils s’en emparent et y expriment leurs difficultés.

3 niveaux sont souvent d’actualité :

Educatif= élever

Pédagogique= enseigner

Thérapeutique= soigner

Programme de la prestation

Réflexions sur la professionnalisation de chacun, les champs de compétence et d’intervention, afin d’améliorer le fonctionnement « institutionnel » et éventuellement de remettre en chantier le projet d’établissement ;

Développer leur niveau d’efficacité et de performances des salariés dans l’exercice de leurs responsabilités en les amenant à s’interroger sur leurs attitudes et leur fonctionnement au sein de l’institution ;

Permettre d’interroger leurs pratiques, d’échanger, de répertorier et développer certaines de leurs compétences voire mettre en place de nouveaux fonctionnements plus pertinents.

Méthodologie et déontologie

Les méthodes de travail reposeront sur une formation groupale et institutionnelle, laquelle impliquera un partage d’expérience par les participants. Ce partage de l’expérience est essentiel au questionnement des principes et des pratiques professionnelles, contenus et méthode étant indissociables dans ce champ de la clinique groupale. La réappropriation de la démarche par chaque participant dans la pratique professionnelle sera un des critères d’évaluation fondamental.

Méthodologie de gestion de groupe de parole et de formation professionnelle par le biais de techniques fiables mises en œuvre par une psychologue diplômée et expérimentée en analyse institutionnelle et analyse de pratiques.

Mise en place d’un cadre de travail permettant le respect mutuel des participants ainsi que la confidentialité des propos échangés.

Il est préférable au départ :

de se centrer sur les difficultés de fonctionnement de l’institution ou des salariés

d’éviter les démarches affectives non étayées par des éléments de réalité

de mettre les désaccords à leur vraie place sans qu’ils deviennent nécessairement des conflits.

de rétablir la communication quelque soit l’intersubjectif

Il faut que la loi transcende les parties et non que les parties fassent la loi (notion de tiers).

Public concerné

Tout le monde peut être présent à la condition que chacun puisse être soumis à une interpellation sur sa pratique, son fonctionnement. A un moment pour que l’équipe fonctionne, il faut que circule une parole dans la transversalité. Normalement il n’y a pas de hiérarchie de la parole. Il est bon que se fassent des associations libres, que s’expriment des résonances, des échos.

Modalités

Durée : 8 séances de 2 à 3 heures en groupe de 6 à 12 personnes

Fréquence : une fois par mois généralement

Coût : dépend de la taille et la problématique du groupe, nous contacter.

Intervenante

Elisabeth ALCARAZ : exerce depuis plus de 15 ans dans l'accompagnement de salariés en entreprises : Coaching, Bilans de compétences, Formation. Elle est aussi enseignante dans l’enseignement supérieur : écoles d’ingénieur, doctorale, universités où elle aide à l’orientation et l’insertion des futurs acteurs de l’entreprise. Consultante en Ressources humaines senior, elle intervient pour optimiser la performance de la structure, mettre en place une nouvelle culture d’entreprise et augmenter le taux de satisfaction des employés.